> Dessins > Projet Classe de CP

Je ne mangerai plus jamais d'enfants (Kamishibaï)

Publication le Jeudi 01/01/2015

Projet de Kamishibaï réalisé par les élèves de la classe de CP de Cournonterral.

Je ne mangerai plus jamais d'enfants

« Je ne mangerai jamais plus d'enfants »...C'est l'histoire d'une ogresse. Elle est enfermée dans une cage, dans la tour d'un château, car elle veut dévorer tous les enfants du royaume.
Elle est furieuse. Elle hurle :
-" Au secours ! J'ai très, très, très FAIM... Je vais mourir... au secours... aïe, aïe, aïe..."
L'ogresse a un ami, le dragon. Il l'entend et vole à son secours :
-" ..Mais... c'est toi, mon amie l'ogresse ! Tu es en prison ? Tu es punie parce que tu as trop mangé d'enfants ! ..."
-" S'il te plait, mon estomac est vide, va me chercher des petits hommes, je dois les croquer, sinon je meurs. "
Il s'envole aussitôt :
-" Ne t'inquiète pas, je vais t'aider."

 

Où va-t-il ?... Vers une école... C'est la récréation. Il plonge dans la cour. Deux petits curieux courent vers lui :

-" Ouahhh, qu'il est beau !"

-" Il doit voler très haut !"

Et, hop, les voilà sur son dos. Ils partent vers le château . Ils arrivent dans la tour et glissent dans la cage de l'ogresse.

Très vite, elle les dévore... Cependant, les petits curieux sont malins :

-" Donnons-lui des coups de pieds !"
-" Donnons-lui des coups de poings !"

Dans le ventre de l'ogresse, les enfants s'agitent dans tous les sens.
- Aïe, aïe, aïe, ces enfants sont horribles, terribles ... Je ne peux pas tenir debout"
Nos petits écoliers sont rusés. Ils ont dans leurs poches des boîtes à trésors.
-" J'ouvre ma boîte, elle est pleine de moustiques ! "

-" J'ouvre la mienne, elle est pleine de poivre ! "...

Alors, l'ogresse hurle de douleur, recrache les enfants... Ils s'enfuient à toute vitesse
et rentrent chez eux très heureux :
-" Nous sommes les plus malins."
-" Nous sommes les plus forts."

L'ogresse est très malade. Elle hurle :

-" Aïe, aïe, aïe...... j'ai mal, j'ai mal...."

Bien sûr, son ami le dragon arrive :

-" Ne t'inquiète pas....Voici mes plus belles flammes.
Elles feront disparaître les barreaux de la cage. Puis tu grimpes sur mon dos et je t'emporte loin d'ici.

Quelques instants plus tard, l'ogresse et le dragon arrivent en pleine nature, là où il fait bon vivre. Là où vit la fée de la forêt. Elle sait guérir les êtres malades.

La fée se penche au- dessus de l'ogresse qui souffre, allongée sur l'herbe :

-" Jamais plus je ne dévorerai les enfants, JAMAIS, JAMAIS, je le promets ! S'il te plaît, guéris moi !"....

-" Tu sembles sincère"

Alors, elle prend sa baguette magique. Elle caresse doucement l'ogresse et prononce ces mots :

– Ogresse, tu seras pour toujours la meilleure amie des petits des hommes . Tu ne les mangeras plus jamais. Alors tu ne souffriras plus »

Tout devient alors lumineux, joyeux...Et.... l'ogresse se transforme en une superbe jeune fille.

Devant un tel spectacle, le dragon est jaloux :
-" C'est injuste, JE VEUX DEVENIR, MOI AUSSI, un être humain. S'il te plaît, gentille fée, je veux devenir un très beau garçon."...
La fée réfléchit...
-" Tu n'es pas malade... Je ne peux rien faire pour toi.... SAUF...si tu m'apportes trois gouttes de sang humain et deux cheveux d'homme."
Le dragon s'absente quelques jours, puis, revient dans la forêt magique.
-" Fée de la forêt, voici les gouttes de sang. Je les ai cueillies avec mon aile sur les paupières du roi. Et, voici les cheveux trouvés chez le coiffeur de la reine."
-" Bravo... Je dois y ajouter de l'eau magique, quelques poussières de terre magique, des fleurs et des feuilles"
Bientôt, la potion est prête. La fée asperge le dragon en chantonnant une formule magique
" Ascolodice...Ascolodicius... Bel homme tu seras ! "

Comme promis, le dragon devient un beau jeune homme. Il se tourne vers l'ogresse devenue une belle jeune fille :

-" Veux- tu vivre à mes côtés ?"

-" OUI, et nous aurons une maison où nous protégerons tous les enfants du royaume."

-" Ils seront heureux, ils pourront jouer, et vivre bien avec nous."

Et nos deux amoureux s'occupèrent des enfants toute leur vie dans leur grande
maison.

 " Là, je suis bien. Enfin toute seule ! " 

 

 Tout à coup elle aperçoit quelqu'un au loin : " Mais ... on dirait un garçon ! Un  humain ! Je vais l'attraper comme on me l'a appris à l'école des ogres. "

Elle court, s'arrête et se cache derrière un buisson  de chèvrefeuille en fleurs. Au fur et à mesure qu'il s'approche, Bibi, l'observe à travers le feuillage.

Elle n'en revient pas :  " Comme il est beau ce garçon ! .... Vraiment  super beau ! " .

Elle n'a plus du tout envie de lui faire peur : " Je ne veux pas l'attraper ... il est trop merveilleux !  J'aimerais bien plutôt faire sa connaissance.... mais, je suis si verte... ma robe  est moche pour un être humain... ça va lui faire peur.

 

Elle reste cachée derrière le buisson. Puis, elle entend des pas.